Comment utiliser les fleurs ?

L’utilisation des fleurs est simple, sans danger, sans risque de surdosage ni d’accoutumance et sans interférences possibles avec une autre thérapeutique.
On peut mélanger les fleurs entre elles, jusqu’à 7 fleurs maximum.
Les fleurs peuvent être utilisées pures ou diluées. L’efficacité est la même.
Elles doivent être prises à intervalles réguliers du lever au coucher et minimum 4 fois/jour. (sans tenir comptes des repas : cela peut être avant, pendant ou après les repas, indifféremment).
La clé est la régularité des prises (minimum 4 fois/jour).
Il peut être intéressant de noter régulièrement vos ressentis, pour pouvoir prendre conscience des évolutions.

Risque d’accoutumance ? Incompatibilité autres traitements ? Risque de surdosage ?

Les fleurs de Bach sont naturelles, simples d’utilisation et conviennent à tous.
Elles sont sans danger : en cas de choix d’une fleur non adaptée à l’émotion ressentie, il ne se passe rien.
Les fleurs sont compatibles avec tous les traitements. Elles ne remplacent, en aucun cas, un traitement médical.

Quelles preuves que ca marche ? Placébo ?

Aucune étude scientifique n’a pour le moment été publiée démontrant l’efficacité des élixirs floraux. Les fleurs de Bach, comme de nombreuses autres méthodes naturelles, suscite bien des interrogations et des critiques quant à son efficacité réelle.
Et pourtant… Les fleurs de Bach sont connus et utilisés depuis presque 90 ans, dans plus de nombreux pays avec des résultats étonnants.
Par ailleurs, les effets constatés sur les animaux ou les jeunes enfants témoignent de leur efficacité, dépassant tout effet placébo.

Qui peut prendre des fleurs ? Y-a-t-il des contre-indications ? Effets secondaires ?

Il n’y a pas de contre-indication.
Tout le monde peut en bénéficier.
Adultes, femmes enceintes, enfants, même les animaux peuvent bénéficier des fleurs de Bach
Les elixirs de Bach sont des remèdes énergétiques, et sans substance active (à la différence des huiles essentielles par exemple). Elles ne provoquent pas d’effet secondaire et délivre seulement le « message » dont on a besoin.
Les fleurs de Bach sont donc :
• 100% naturelles
• Sans effets secondaires
• Sans accoutumance
• Compatibles avec tous traitements médicamenteux
A noter que la prise de fleurs ne doit pas remplacer les traitements médicamenteux
Et que la consultation d’un conseiller en fleurs ne remplace pas une consultation d’un médecin.

Les fleurs de Bach soignent-elles des maladies physiques ?

Elles ne visent pas à traiter des symptômes de maladies physiques mais plutôt l’origine psychologique et émotionnelle du mal-être.

Que se passe-t-il en cas de prise de fleur non adaptée?

Si la fleur choisie n’est pas adaptée, il n’y aura aucun effet tout court, il ne se passera juste …rien.

Est-ce contraignant de prendre des fleurs ?

La thérapie florale est simple et facile à suivre. C’était une des volontés du Docteur Bach : Il voulait une méthode simple et naturelle.
Suite au rendez-vous, il suffit de prendre chaque jour vos fleurs, à raison de 2 sprays 4 fois par jour. En glissant mon flacon dans mon sac à main, je l’ai toujours à portée de main.
Les fleurs se conservent à température ambiante (sauf en cas de déplacement dans des pays chauds).

De quoi dépend l’efficacité des fleurs ?

L’efficacité dépend de la régularité, il faut juste penser à prendre les fleurs minimum 4 fois/jour quotidiennement.
Comme tout remède, s’il reste dans un tiroir, il ne se passera rien…

Quels résultats et en combien de temps ? Combien de rendez-vous ?

Pour tout déséquilibre émotionnel récent, si le choix du mélange est juste, l’harmonisation peut-être rapide.
Lorsque des émotions négatives sont installées depuis plusieurs mois ou bien de longues années, le rééquilibrage peut-être plus long.
Dans tous les cas, le mélange de fleurs doit être pris pendant 3 semaines pour constater l’évolution et voir s’installer l’amélioration durablement.

Certaines émotions lorsque harmonisées peuvent en faire apparaître de nouvelles, qui n’étaient auparavant pas visibles, cachées par l’émotion dominante qui a d’abord été rééquilibrée.
C’est le principe de l’oignon ou des poupées russes ou gigognes.
C’est la raison pour laquelle il est conseillé de prévoir au moins deux rendez-vous avec un conseiller. Le second rendez-vous permet de faire le bilan sur la prise des fleurs, faire un nouvel état des lieux des émotions et adapter le flacon au nouveau vécu émotionnel.

Que se passe-t-il si on a l’impression de ne pas avoir de résultat ?

Parfois, on n’a l’impression que rien n’a changé.
D’abord, très souvent, lorsque le problème disparait, on ne réalise plus vraiment qu’il a existé. C’est souvent l’état des lieux fait lors du second rendez-vous qui prendre conscience de l’évolution.
Un peu comme une démangeaison de piqure d’insecte ou une douleur : Tant que çà gratte ou que ça fait mal, on a bien conscience de la douleur. Et puis, la douleur disparait, ou la piqure d’insecte guérit et il arrive que ce soit quelques temps plus tard qu’on se dise « tiens, c’est vrai, j’avais mal et c’est fini »

Par ailleurs, il arrive que lorsque les changements sont subtils qu’ils se voient plus de facilement de l’extérieur et que nos proches voient bien mieux la différence et l’action des fleurs de Bach sur nous.

Enfin, pour voir la différence, il faut s’observer et il arrive qu’on ne le fasse pas au quotidien. Un second rendez-vous vous permet de faire un bilan de la prise de fleurs.